Le bilan d’infertilité chez la femme

1. Quel est son intérêt ?

Il s’agit d’une exploration des ovaires, de l’utérus et des trompes afin de rechercher d’où viennent les difficultés à concevoir du couple.

2. Quelles sont les explorations réalisées dans le cadre du bilan d’infertilité féminin ?

Echographie des ovaires

Le compte des follicules antraux (CFA) est réalisé par voie échographique au 3ème jour du cycle.

L’objectif étant de faire un bilan à date de l’état de votre réserve ovarienne et d’évaluer les réponses à une éventuelle stimulation ovarienne.

  • A quoi correspond le CFA?

    ?

    Définie dès la vie intra-utérine, la réserve ovarienne constitue une sorte de « capital fertilité » face auquel toutes les femmes ne sont pas égales.

    Contrairement aux hommes chez qui le renouvellement des spermatozoïdes est constant dès la puberté (dans le cadre de la spermatogenèse et son cycle de 64 jours), chaque femme dispose dès sa naissance d’un capital d’ovocytes prédéfini et constitué lors de la vie intra-utérine.

     

    Ainsi, en cas de CFA faible, une faible réponse à la stimulation doit être envisagée. Quant au CFA élevé, il évoque parfois un syndrome des ovaires polykystiques qui peut impliquer un risque plus élevé d’hyperstimulation ovarienne.

    Ainsi, le traitement de stimulation sera adapté en fonction de l’état de votre réserve ovarienne.

Bilan hormonal

Le bilan hormonal est réalisé à J3 du cycle par prélèvement sanguin au laboratoire.

Sont dosés : FSH, LH, AMH, E2, progestérone, Prolactine … afin d’évaluer votre fonction ovarienne et ainsi d’adapter au mieux le traitement de stimulation qui vous sera prescrit.

L’hystérosalpingographie 

Est un examen radiographique permettant de vérifier que les trompes sont perméables ce qui est indispensable dans la cadre de la réalisation d’une insémination intra utérine (cf item IIU)

Cet examen permet également de vérifier l’intégrité de la cavité utérine (fibrome, polypes…)

  • Comment se déroule l’HSG ?

    ?

    Au cabinet de radiologie, on vérifie la diffusion progressive du produit de contraste (injecté par voie vaginale) dans la cavité utérine, puis les trompes.

    En cas d’obstruction tubaire, le produit ne diffuse pas dans la cavité péritonéale et stagne au niveau de l’obstacle.

    En fonction des résultats d’autres examens pourront être prescrits comme une coelioscopie afin de compléter le bilan.

Prenez RDV dès aujourd’hui en appelant le

05.61.51.86.59

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au

05.61.51.86.59
ou par mail

pma@cliniqueoccitanie.com

Prendre rendez-vous

Retrouvez notre centre